Impossible pour moi de rester insensible à l'actualité, mais je n'aime pas partager mon avis en dehors du cercle familial habituellement, mais trop, c'est trop, préparez-vous pour la brique.

Tout d'abord, je tiens a dire que je n'avais jamais acheté ce journal auparavant bien que j'adore les dessins de Cabu, et la plupart de Charb, les autres, je ne connaissais que leurs noms.

Je savais qu'un incendie avait ébranlé les locaux du journal il y a environ deux ans, mais ca n'avait pas changé grand chose pour moi, des incendies dans des locaux, des maisons, ca arrive tous les jours et j'ai une confiance absolue envers nos sapeurs pompiers. Du reste, les assurances ont certainement fait ce pourquoi elles sont payées.

Ces derniers jours, j'ai pu lire sur les réseaux sociaux un déferlement de méchanceté. Surtout sur le fait que ceux qui courent après le journal de ce mercredi ne sont qu'hypocrisie, que ce qui uni la France en ce moment n'est rien d'autre que de l’apparat.

J'ai également lu que si chaque personne qui avait acheté Charly Hebdo ce mercredi et les jours suivants avaient donné le prix du journal aux personnes sans domicile fixe, la France aurait fait preuve de bien plus de solidarité ... C'est sur ces propos que je voudrais réagir ....

#jesuischarly Evidemment, je réagis.

Oui, c'est vrai, je cours après ce journal depuis mercredi. Peu importe les raisons bonnes ou mauvaises pour lesquelles les autres personnes ont acheté ce journal, moi j'en ai acheté trois ce matin. Ce n'est pas que par solidarité pour la reconstruction du journal mais aussi et surtout pour montrer que le terrorisme ne vaincra pas. Nous n'avons pas peur de pardonner les bêtises de certains dont l'esprit revanchard prend le dessus sur l'humour. Je ne laisserais pas ces gens me dicter ce que je dois faire, ni les terroristes de toutes origines et religions, ni les anticonformistes qui me stigmatisent comme "mouton". Je sais pourquoi et pour qui j'agis.

Ensuite, pour répondre au fait de donner aux SDF, et bien j'ai deux anecdotes à ce sujet.

La première, j'étais petite fille, je dirais quelque chose comme 11 ou 12 ans. Nous étions avec mes parents et l'un de mes frères en vacances dans le bordelais, et nous allions faire quelque courses dans un supermarché. jusque là, rien de particulier. C'était la fin d'après-midi et il y avait des personnes sans domicile quémandant quelques deniers aux passants. J'ai toujours eu de l'empathie pour ces personnes et j'ai d'ailleurs souvent demandé a mes parents de leur donner un sous.

Mais la scène qui s'est déroulée devant mes yeux m'a laissée dubitative. Un homme dans une voiture rutilante, je dirais quelque chose du genre bonne grosse Audi, a débarqué et est allé prendre une partie de l'argent des SDF. Choquée avec mes yeux d'enfant, j'ai compris que l'argent qu'on leur donne n'est pas toujours fait pour leur permettre de vivre mieux, mais aussi et surtout pour des personnes qui n'hésitent pas une seule seconde soit a exploiter ces personnes, soit à en "fabriquer" de toute pièce.

Deuxième anecdote, j'étais vraiment plus grande, au lycée, je me baladais en ville avec mes copines souvent et je rentrais dans mon patelin perdu en car, qu'il fallait attendre à la gare routière.

Mes parents me donnaient de l'argent de poche mensuellement, suffisamment pour acheter mon repas du midi tous les jours et pour pouvoir également aller deux ou trois fois au cinéma. Je donnais régulièrement quelques sous aux SDF de ma ville, 1 ou 2€ a chaque fois, ça impute clairement sur le budget... Puis un jour dans une supérette, je me retrouve derrière un SDF a qui j'avais déjà donné et qui avait du jambon, du fromage, du pain, et un pack de 24 bières. Il n'avait pas assez pour tout payer. il a tout retiré un par un pour ne garder que la bière. J'ai été dégoutée.

Il y a cette fois aussi ou un SDF quémandait de l'argent en jouant a la nintendo DS ahem ...

Voilà pourquoi je ne donne quasiment plus ...

Bref tout ca pour dire que voilà mon avis : Beaucoup sont descendu dans la rue, d'autres ont acheté Charly Hebdo sans même connaître ce journal avant, mais peu importe ce que nous avons fait, c'est louable a partir du moment ou c'est une démarche personnelle, ce qui était mon cas. J'ai choisi d'acheter Charly Hebdo pour les raisons citées, et je ne devrait même pas à le justifier... mais manifestement, on est nombreux a devoir le faire parce que certains ne nous considèrent que comme des moutons sans imaginer qu'on puisse avoir un avis sur la question.

Retour à l'accueil