Ce matin, ca ne va pas.... j'ai perdu un être qui m'étais très cher. indispensable j'ai même envie de dire. une part de mon équilibre s'est éteind.

Vous ne verrez plus de photos de mon adorable matou ici, ce matin, il est parti au ciel.

paradis des chats, enfer des félins, je ne sais pas où son âme se trouve désormais, ce que je sais, c'est qu'il a eu une vie de pacha, aimé par nous quatre, et plus encore... on s'attache trop à nos bêtes à chagrin, et quand ils partent, c'est trop dur....

Hier, j'ai retrouvé mon adoré "couché" (assis mais les pattes de devant allongée et la tete posée dessus) dans mon garage en rentrant de la danse vers 21h.

Il etait trempé et tremblait mais comme il pleuvait un peu, je n'ai pas été surprise. il s'est laissé porté sans ruchigner pour rentrer. je l'ai empapilloté dans une serviette pour le secher (quand je vous dis que je l'aime ce chat....), pour le rechauffer.

Je l'ai ensuite déposé sur les genoux de mon homme, là, il a même pas chercher à s'installer, il s'est laissé glisser sur lui sans même se rattraper, je suis sure qu'il serait tombé si l'homme ne l'avait pas rattrappé. on l'a emmené a sa gamelle pour lui donner un sachet gourmand pour lesquels il devient hystérique habituellement.

il l'a boudé. puis a vomi. un liquide orange fluo s'est mis a sortir de son derriere, goutte a goutte. on l'a mis dans la baignoire pour qu'il ne salisse pas tout. on a décidé de laisser passer la nuit, que je l'emmenerais au vétérinaire le lendemain, donc aujourd'hui. J'ai mal dormi, lui aussi, sans doute....

Ce matin, 5h45, je me leve n'arrivant plus a dormir, et je fonce voir ma boule de poil préférée. il semblait dormir. j'ai voulu le mettre "sur pattes", il s'est mis a courrir dans le vide et a pousser des grognements atroces, des miaulements rauques, insuportable, je suis retournée voir l'homme en lui disant que je pensais que le chat etait en train de nous quitter. 

vétérinaire de garde, il a tenté de le réanimer, mais rien a faire, le coquin etait déjà parti .... je suis triste a en creuver, j'ai mal. je l'aimais très fort, je l'ai eu dans une période ou ca n'allait vraiment pas pour moi, et la tendresse de cette petite chose m'a beaucoup aidé a aller mieux, a me refaire sourire a la vie.

Les raisons de son départ ?

Les andouilles de glandus qui s'amusent a mettre des produits toxiques sur leurs plantations, tels que des produits anti-limace, qui non contents d'attirer nos poilus, les tuent a petit feu s'ils en avalent.

c'est ce qu'il s'est passé. Mon chat a souffert, ca lui a rogné les tripes petit à petit. ca lui a fait mal, il a du pleurer, et cette nuit, il n'avait sans doute plus la force de se pleindre.....

Je culpabilise de ne pas avoir emmené mon petit poilu avant, hier soir.... j'aurais dû mieux évaluer la gravité de la situation, si seulement je pouvais revenir en arriere .... 

Je suis en colere, si vous saviez.....

et j'ai mal. juste mal.

Retour à l'accueil