Salut tout le monde !

 

Il y a des histoires qui sont super sympa à vivre, et d'autres où c'est carrément la loose.

Mon aventure de fin de semaine dernière n'a pas été de tout repos. Jeudi dernier, ma petite  zoulette s'est pris un coup dans le ventre à l'école. Le soir  elle se plaignait d'avoir mal au ventre. Elle mature est en avoir parlé à sa maîtresse mais la maîtresse ne m'en a pas parlé lorsque je suis allé chercher ma puce à l'école. C'est étonnant de la part d'une maîtresse. Donc ma zoulette se plaignait vraiment d'avoir mal au ventre puis dans la soirée de jeudi, elle  à commencé avant de la fièvre. Je lui ai donné un médicament, et j'ai attendu de voir. Dans la nuit elle s'est réveillé plusieurs fois en hurlant qu'elle avait mal au ventre.

Vendredi elle a passé sa journée vautrée sur le canapé, avec 39 de fièvre, et ça ne s'amélioraient pas. Doliprane, plusieurs bains, Advil, rien ne faisait baisser la température. J'ai voulu prendre rendez-vous chez mon médecin, mais elle n'était pas disponible. J'ai donc appelé tous les médecins alentours, mais comme par hasard après m'avoir demandé si c'était mon médecin traitant, il n'y avait plus de place. J'ai donc fait le 15 et mon dirigée à l'hôpital soit à l'hôpital pour enfants à Tours, soit à dans une clinique privée proche de chez moi. J'ai choisi la clinique, parce que à l'hôpital pour enfants de Tours on attend souvent très longtemps pour finalement s'entendre dire que c'est viral. Dont que nous voilà arrivée à l'hôpital. En fin d'après-midi. Ma zoulette a eu le droit à toute sorte d'examen, radiographie, prise de sang, perfusion, même un lavement qui l'a vidé complètement. J'ai eu mal pour elle. Mais ils n'ont rien trouvé. Ils ont supposer que nous avions loupé une otite, et que des ganglions dans le ventre la faisait souffrir. La fièvre n'avaient toujours pas baissé, mais ils nous ont laissé rentrer chez nous, nous promettant de nous rappeler à 23h00, heure où il recevrait les résultats du bilan sanguin, si quelque chose n'allait pas.

Elle n'a pas passé une très bonne nuit, elle s'est encore une fois réveiller plusieurs fois en hurlant qu'elle avait mal au ventre. Mais pas de nouvelle de l'hôpital.

Samedi matin, en allant chercher les médicaments prescrits par le médecin de l'hôpital à la pharmacie, un coup de téléphone de ce même médecin.

Il m'a dit d'un ton assez alarmé, d'aller consulter un pédiatre en urgence à l'hôpital pour enfants de Tours. Mais voilà en train de faire demi-tour, de passer chercher ma zoulette, et direction l'hôpital. Elle était morte de trouille, d'avoir à subir encore tous les désagréments qu'elle avait déjà vécu la veille. Je les rassurer, du mieux que j'ai pu.

à l'hôpital ils lui ont fait une échographie, mettant ainsi le doigt sur les ganglions qui la faisait souffrir.

Nous sommes repartis avec une ordonnance, de quoi atténuer la douleur, et de quoi la réhydrater.

Toujours de la fièvre, toujours mal au ventre les jours suivants se passe un peu de façon monotone. Mardi matin coup de téléphone du premières hôpital où nous sommes allés, ils avaient mis une partie du sang de syham en hémoculture, et plusieurs taux n'étaient pas bon du tout. Une fois de plus et il me proposait de retourner à l'hôpital pour enfants. Je leur ai demandé de fax et ses résultats à notre médecin traitant et j'ai appelé celle -ci pour qu'elle voit quoi faire. En recevant les résultats elle m'a rappelé me disant qu'il fallait qu'elle voit syham d'urgence. Je lui emmène, et la patatras. Suspicion de pneumonie. Mais syham ne tousse pas. C'est donc étonnant. Est la mise sous un antibiotique spéciale, avec une prise de sang à faire 48 heures après la première prise. Hier soir à nous voici donc en route pour la prise de sang. Pas facile pour la petite minette, elle hurlait de toutes ses tripes.

Tout ça pour dire que parfois, C'est idiot de nous laisser repartir en nous disant que ces virales, pour nous rappeler plusieurs jours après, en urgence, pour nous dire d'emmener nos enfants à l'hôpital. S'ils ne sont pas capable de guérir nos enfants, qu'il nous envoie directement dans l'hôpital concernées.

Nous n'avons pas encore les résultats, je suis donc très inquiète. Même si je sais qu'une pneumonie se soigne assez bien de nos jours, je sais aussi que cette maladie peut rapidement devenir mortel.

Aller pour finir en beauté, je vous montre le pansements de la zoulette après sa prise de sang hier. Il faut relativiser, je vais tout faire pour soigner quoi que ce soit comme maladie du mieux que je le pourrai.

DSCN2222

Retour à l'accueil